De Land’s Endà John O’Groats :

Carla Molinaro raconte son record du monde

Le 28 juillet 2020, l’utra-runneuse anglaise Carla Molinaro a parcouru la dernière étape de sa tentative épique de battre le record du monde : la traversée en longueur de la Grande-Bretagne en courant. Dans un défi monumental à l’endurance humaine, Carla a surpassé le précédent record de pas moins de 10 heures. Elle a couru les 874 miles séparant Land’s End et John O’Groats en 12 jours, 30 minutes et 14 secondes.

Carla nous raconte ici son histoire.

« Pendant toute la course, je me débattais constamment avec mon corps pour continuer à aller de l’avant. Les premiers jours, les collines du Devon et de la Cornouaille ont démoli mes quadriceps, ensuite, mes mollets se sont transformés en pierre. Ma jambe gauche est alors devenue extrêmement douloureuse ! La douleur est partie de ma cheville, pour migrer vers l’ischio-jambier, puis au quadriceps. Heureusement, j’ai dû composer avec mon quadriceps pendant un jour à peine, puisque j’ai ensuite atteint la ligne d’arrivée à John O’Groats. C’est fou, la torture qu’on inflige à nos corps juste pour nous « amuser », mais c’est une douleur qui s’évanouit aussi vite qu’elle apparaît, pour rapidement devenir un lointain souvenir ! Je me posais beaucoup de questions sur mes pieds et comment ils allaient supporter une telle distance ! À part les ampoules que j’ai eues sous les ongles, à cause de mes pieds qui ont gonflé (je vais y revenir), je n’ai eu aucun autre problème d’ampoules ou de frottement. C’est vraiment incroyable, car je suis habituellement la reine des ampoules ! »

« Voilà mon secret ! J’ai utilisé la HOKA Clifton 7 (la taille normale) les deux premiers jours, puis la taille large de la Clifton 7 quand mes pieds ont commencé à gonfler, et je n’ai plus eu le moindre problème ! Ces chaussures sont absolument exceptionnelles et super confortables ! J’ai aussi lubrifié mes pieds avec la pommade Squirrels Nut Butter Happie Toes pour éviter les frottements entre mes orteils ! C’est tout bonnement magique ! Au bout des deux premiers jours, mes pieds ont commencé à gonfler. Nous savions que ça allait arriver, c’est pourquoi nous avions prévu la Clifton 7 extra-large, grâce à HOKA ! Le gonflement est survenu assez rapidement, et bien que je n’aie eu aucune ampoule sur les pieds (à ma grande surprise !), j’en ai eu sous trois de mes ongles ! Andy, notre médecin, m’a conseillé d’utiliser une aiguille pour traverser l’ongle et percer l’ampoule en dessous. Je l’ai d’abord pris pour un fou, puis la pression est devenue insupportable, donc je me suis lancée. Quel soulagement dès que j’ai traversé l’ongle et percé l’ampoule ! Les plaisirs de l’ultra-running !»

« La partie que j’ai préférée ? Grimper sur les collines Pentland et les traverser ! » Il n’y avait pas la moindre voiture, nous étions sur des sentiers et c’était la première fois depuis le premier jour que je me suis enfin sentie comme une coureuse ! Le terrain était tendre et spongieux. J’ai réalisé à ce moment-là à quel point les routes étaient difficiles, j’avais l’impression de rebondir sur de la guimauve ! Et ces vues magnifiques ! Depuis le point culminant, je pouvais voir Arthur’s Seat et les trois ponts. Je me suis enfin sentie en Écosse et un peu plus près de John O’Groats ! Merci à tous ceux qui sont venus et ont couru à mes côtés, agité leurs tambourins sur le bord de la route, sont apparus des buissons pour me dire bonjour, ont accueilli notre équipe géniale chez eux pour laver notre linge et remplir nos gourdes et à tous ceux qui ont rempli notre livre d’or Guinness et ont envoyé leurs photos ! Vous êtes tous extraordinaires et vous m’avez montré à quel point vous êtes adorables ! Chacun d’entre vous a illuminé ma journée et m’a comblée de joie ! »